Expédition spéléo et rando à la Grotte de la Madeleine

  • Pratique Accompagné
  • Thématique Nature, Rando, Spéléo
  • Durée 1/2 journée
  • Saison Automne, Été, Printemps
Description

Une aventure sur les traces de Germain, le berger qui a découvert la Grotte de la Madeleine en 1888. Une expédition mêlant spéléo dans les parties non aménagées de la grotte d'abord, à la lumière de la frontale, et rando en plein cœur des Gorges de l'Ardèche, au pied du célèbre rocher de la Cathédrale.

Qui contacter ?
  • Gérard
    Grotte de la Madeleine
    04 75 04 35 06

    VOIR LE SITE

L'histoire de la découverte

On avait déjà adoré la visite “classique” de la Grotte de la Madeleine. Le guide était vraiment captivant, et on avait particulièrement apprécié ses explications sur la découverte de la grotte. C’était en 1888, par une nuit d’orage. Germain Rigaud, un berger du village, avait perdu l’une de ses chèvres. Pour se protéger, celle-ci avait trouvé abri dans un trou dans la roche.

Curieux, Germain, pourtant éclairé de sa seule bougie à la flamme vacillante, décide de s’aventurer dans ce trou pour voir ce qui se trouve au fond. Et quelle surprise ! Il n’y voit pas grand chose, mais comprend tout de suite qu’il a fait une découverte incroyable: la grande salle de la Grotte de la Madeleine et ses impressionnantes draperies.

Alors bien sûr, ça a titillé notre curiosité… Et quand notre guide nous dit que la grotte propose des expéditions spéléo sur les traces de Germain, on dit banco !

Grotte de la Madeleine Ardèche

L'expédition souterraine

Nous voilà donc de bon matin à l’accueil de la grotte, en compagnie de Gérard, accompagnateur et fan de spéléo depuis plus de 40 ans ! On s’équipe: combi, baudrier, casque de spéléo. Le site est encore fermé au public à cette heure ci: on découvre la grotte à la seule lumière de notre frontale…

Les concrétions se dessinent de part et d’autre de la grande salle… Tout est calme. Juste le “ploc” des gouttes d’eau qui s’écrasent sur le sol. On attaque la partie spéléo dans les espaces non aménagés. On passe quelques échelles, mais rien de bien méchant. Ni vide, ni passages étroit (c’était un peu notre phobie, ouf !)

Notre progression va durer un peu plus d’une heure, ponctuée par les explications et les blagues de Gérard , jusqu’à voir la lumière. Ca y est. On est devant l’entrée naturelle. Après ce long moment passé dans l’obscurité, on est d’abord un peu aveuglés par la lumière qui vient de l’extérieur. Mais on est surtout éblouis par cette transition !

Grotte de la Madeleine ©Val d'Art'dèche

La lumière

On se trouve maintenant en pleine nature, au cœur de la forêt. On troque la combi de spéléo pour un short. Gérard nous explique qu’on va amorcer la descente vers le bord de la rivière, et qu’on risque bien d’en prendre plein les yeux.

Il avait vu juste: Au bord de l’eau, sur la plage de sable fin, on se retrouve face à l’imposant rocher de la cathédrale. Une falaise emblématique des Gorges de l’Ardèche. C’est splendide !

Le temps de faire quelques photos, de tremper un peu les pieds, et nous voilà repartis dans l’autre sens.

Cette fois, on va prendre le chemin dans le même sens que Germain !

De l'ombre à la lumière Grotte de la Madeleine Ardèche